Totentanz Black metal

13 décembre 2018

Moenen of Xezbeth - Ancient Spell of Darkness

Moenen of Xezbeth

Genre : Raw Black metal 
Pays : Belgique 
Année de sortie : 2018
Extrait à écouter

 Ancient Spell of Darkness est le premier album de Moenen of Xezbeth. Le projet belge nous plonge directement au coeur des années 90 avec un black metal atmosphérique délicieusement old school. Les riffs y sont simples sans être simplistes et la production raw met en valeur le duo guitare/ basse lourd et grésillant ainsi que la batterie répétitive. Les envolées de clavier sont loin de noyer l'ensemble et apportent une touche d'étrangeté surnaturelle à une ambiance déjà malsaine. Moenen of Xezbeth semble nous convier à un rituel occulte et c'est sur cette puissance évocatrice que repose tout le charme de l'album. La démo The Calling de Necromantic Worship sortie en 2016 m'avait fait un peu le même effet, cette impression de se retrouver hors du temps tant la musique nous plonge dans quelque chose d'ancestral, de primaire dans le sens le plus noble du terme. En ces temps maussades où le raw black metal est plus menacé que les ours polaires sur la banquise, Ancient Spell of Darkness me redonnerait presque espoir. Merci Moenen of Xezbeth, tout simplement merci. 


09 décembre 2018

Mare - Ebony Tower

Mare

Genre : Black metal 
Pays : Norvège 
Année de sortie : 2018
Extrait à écouter

Après plusieurs démos et EPs, Mare sort enfin son premier album: Ebony Tower. Le black metal des norvégiens privilégie les tempos lourds et les riffs répétitifs, une recette sobre donc, mais  hypnotique. L'atmosphère est brumeuse, oppressante, et parvient à envoûter dès les premières minutes en nous plongeant dans un monde âpre et désenchanté. L'utilisation d'un chant clair que je qualifierais de rituel ne fait que renforcer cette sensation d'être face à une oeuvre profondément spirituelle. Tout dans cet album rappelle agréablement les années 90, à commencer par la production. Mare a toutefois une façon bien personnelle de composer qui donne une saveur unique à ces morceaux. En réalité, tout concourt à faire tomber sur l'auditeur un voile de noirceur: les différentes voix, la lente mise en place des mélodies, jusqu'à la dernière piste qui se transforme en dark ambient. C'est cette démarche sans concession qui fait d'Ebony Tower une oeuvre au pouvoir si évocateur. Mare signe un grand album, tout simplement.

Posté par Neblig à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 novembre 2018

Ultha - The Inextricable Wandering

Ultha

Genre : Atmospheric Black metal 
Pays : Allemagne 
Année de sortie : 2018
Extrait à écouter

The Inextricable Wandering est le troisième album d'Ultha. Le groupe parvient à nous entraîner dans son univers dès les premières secondes. L'ambiance peut-être triste aussi bien que malsaine, mais elle est toujours désenchantée. Ultha marie des influences diverses. Un black metal atmosphérique qui n'hésite pas à étirer ses mélodies et lorgne parfois vers le genre dépressif constitue la base de ces compositions. There is no Love, High up in the Gallows est un titre entièrement ambiant qui va encore plus loin dans la recherche d'une atmosphère éthérée. Un feeling plus raw reste cependant tapi dans l'ombre et rend la musique des allemands vénéneuse et oppressante. Cyanide Lips est peut-être le morceau le plus percutant, mais il faut réellement écouter l'album de bout en bout. Sa longueur totale de plus d'une heure pour six titres ne m'a pas rebutée, car le groupe sait construire des mélodies où l'émotion est à fleur de peau. Deux ans après Converging Sins, Ultha signe un nouveau coup de maître avec The Inextricable Wandering, un album d'une incroyable beauté.

Posté par Neblig à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 septembre 2018

Hallig - A distant reflection of the Void

Hallig

Genre : Melodic Black metal 
Pays : Allemagne 
Année de sortie : 2018
Extrait à écouter

A Distant Reflection of the Void est le deuxième album d'Hallig. Il montre une belle progression même si 13 Keys to Lunacy, sorti en 2012, était déjà très prometteur. Hallig joue un black metal mélodique qui mêle des influences old school à quelque chose de plus fluide et aérien, peut être plus typique du black atmosphérique actuel. Le groupe ne relâche cependant jamais la tension et développe une musique qui se veut avant tout épique et furieuse. Neues Land offre par exemple des riffs imparables, mais il est difficile de faire ressortir un titre en particulier, car l'album est très homogène. Quelques variations viennent tout de même se greffer ici où là à la recette développée par les allemands. Le chant clair, sur le dernier morceau notamment, est du plus bel effet; de même que les rares plages ambiantes qui servent d'introductions.  La production, puissante et organique à la fois, colle parfaitement à l'univers du groupe.  A Distant Reflection of the Void est un superbe album. Hallig parvient à tenir en haleine sur la durée grâce à son talent de composition. Incontestablement, l'une des meilleures sorties de l'année 2018. 

Posté par Neblig à 13:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 avril 2018

Wallachia - Monumental Heresy

Monumental Heresy

Genre : Symphonic Black metal 
Pays : Norvège
Année de sortie : 2018
Extrait à écouter

Monumental Heresy n'est que le quatrième album de Wallachia, après plus de vingt ans de carrière. Il se distancie quelque peu de son prédécesseur, Shunya, et de ses sonorités avant-gardistes pour nous plonger dans un black metal symphonique résolument old school. Ce n'est pourtant pas un exact retour aux sources, car l'atmosphère semble ici plus guerrière qu'auparavant. Pour ceux qui ne connaissent pas les débuts de la formation norvégienne, Wallachia jouait un mid tempo très particulier, quelque part entre death et black éthéré. Monumental heresy propose des riffs plus massifs, traditionnels du black metal épique. Des morceaux come We Walk alone ou Heathen Shores sont particulièrement accrocheurs. Les orchestrations ne sont pas dispensées par les seuls claviers. La présence du violoncelle est incontestablement un atout lorsqu'il s'agit de tisser des atmosphères majestueuses. ll faut également noter la grande variété des voix hurlées ou narrées. Les choeurs sont nombreux et une voix féminine fait son apparition sur The Parallel Fate of Dreams. Wallachia offre donc des compositions très riches, sans pour autant que son propos devienne pompeux ou incohérent. La magie opère d'autant mieux que la production, organique et puissante, colle parfaitement à la musique. Monumental Heresy est un excellent album, peut-être mon préféré de la discographie du groupe. 

Posté par Neblig à 00:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


28 février 2018

The Negative Bias - Lamentation of the Chaos Omega

The negative bias

Genre : Atmospheric Black metal 
Pays : Autriche 
Année de sortie: 2017
Extrait à écouter 

Lamentation of the Chaos Omega est le premier album de The Negative Bias. Les autrichiens nous proposent un black metal avant tout atmosphérique. Les compositions sont cependant d'une incroyable richesse et explorent diverses facettes du metal extrême. L'on peut notamment trouver des choeurs, des guitares lourdes et des passages presque death, des mélodies planantes, une partie ambiante et des riffs épiques. Il est donc assez difficile de décrire la musique présentée ici. Pourtant, l'ensemble demeure toujours cohérent et parvient à créer une atmosphère sombre et vénéneuse du plus bel effet. Lamentation of the Chaos Omega a su trouver l'équilibre délicat entre énergie dévastatrice et émotion pure. Chacun des six morceaux recèle des trésors et la production les met bien en valeur puisqu'elle est à la fois puissante et organique. Il n'y a donc rien à jeter dans cet excellent Lamentation of the Chaos Omega qui montre une qualité d'écriture et d'exécution exemplaire. The Negative Bias s'impose comme un groupe à suivre.

23 décembre 2017

Rûr - Rûr

Rûr

Genre : Atmospheric Black metal 
Pays : Norvège
Année de sortie : 2017
Extrait à écouter

Rûr est le premier Ep du groupe norvégien éponyme. Les trois titres qui nous sont présentés ici s'étirent en longueur trente et une minutes durant pour naviguer entre black metal mélodique et atmosphérique. Les mélodies de guitare, incroyablement claires et fluides, sont justement la clé de voûte de l'ensemble. Elles perdent l'auditeur dans leurs méandres mélancoliques, mais possèdent également un élan que je qualifierais d'épique. La structure des morceaux nous fait passer d'un riff majestueux à l'autre dans une sorte de ballet étourdissant. Rûr offre un excellent Ep qui se démarque des autres formations par la qualité indéniable de ses mélodies et l'émotion à fleur de peau qui s'en dégage. Tout ce qu'il y a de plus noble dans le black metal atmosphérique s'exprime dans ces compositions d'une profondeur et d'une sensibilité rares. Rûr est une belle surprise et, à mon sens, l'une des meilleures sorties de 2017.

Posté par Neblig à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 octobre 2017

Mascharat - Mascharat

mascharat

Genre ; Black metal 
Pays : Italie 
Année de sortie : 2017 
Extrait à écouter 

Mascharat est le premier album du groupe éponyme. La formation italienne possède un univers intéressant puisqu'il s'inspire de l'usage des masques à Venise durant la renaissance. Le black metal proposé ici est plutôt traditionnel et légèrement raw, d'autant que la voix est particulièrement rugueuse. Les riffs sont simples et efficaces, avec juste ce qu'il faut de variations. Sur Bauta, un piano s'invite derrière le mur des guitares saturées tandis qu'il ouvrait déjà l'album avec une courte intro. L'interlude Vestibolo fait aussi partie de ces respirations qui contribuent à renforcer l'atmosphère de l'ensemble. Ces quelques fioritures sont bienvenues sur des morceaux qui évoquent la période baroque et le carnaval. A noter que si la majorité des textes sont en italien, celui de Médecin de peste est en français. Je trouve d'ailleurs les vocaux des plus appropriés, même s'il y a peut-être quelques moments de flottement où ils tiennent à eux seuls la barre. Mascharat est en tout cas un très bon album, sobre et presque mélancolique. Malgré ce que l'on pourrait imaginer du carnaval vénitien, Mascharat est en noir et blanc, à l'image du costume de la bauta. 

Posté par Neblig à 11:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 septembre 2017

Beltez - Exiled, Punished... Rejected

Beltez

Genre : Black metal 
Pays : Allemagne 
Année de sortie : 2017 
Extrait à écouter 

Exiled, Punished... Rejected est le troisième album de Beltez. Le groupe allemand allie en quelque sorte deux mondes. D'un côté, un son raw et des riffs furieux, d'un autre des moments très atmosphériques et contemplatifs.  Le morceau Adamantinarx résume parfaitement l'alchimie que Beltez a su créer et possède un sens de la mélodie indéniable. L'album ne comporte cependant aucun titre faible. Une certaine mélancolie et un désenchantement émanent des passages les plus calmes et notamment des arpèges d'Algol ou du dernier morceau, Soulweeaving. Beltez est au carrefour de plusieurs influences, ni tout a fait moderne, ni tout à fait old school. Si j'ai usé de termes opposés pour décrire le black metal joué par la formation allemande, il serait toutefois injuste de cantonner l'album à un vulgaire patchwork de genres, car Adamantinarx n'est pas le seul titre qui parvient à trouver l'harmonie. Exiled, Punished... Rejected est un dédale qui fourmille de détails propices à la naissance de l'émotion. L'album est,à mon sens, un coup de maître. 

Posté par Neblig à 10:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 juillet 2017

Sun of the Sleepless - To the Elements

Sun of the Sleepless

Genre : Atmospheric Black metal 
Pays : Allemagne 
Année de sortie : 2017 
Extrait à écouter

To the Elements est le premier album de Sun of the Sleepless. Markus Stock n'avait pas donné de nouvelles de son projet black metal depuis plus de dix ans et l'annonce de la sortie d'un véritable album en a ravi plus d'un. Je fais partie de ceux qui attendaient avec impatience d'écouter To the Elements. Si Empyrium et The Vision Bleak ont développé un univers musical d'une grande qualité, il me semblait que le musicien avait en lui de quoi décliner cette atmosphère, disons romantique, dans des compositions typiquement black metal. Les eps de Sun of the Sleepless étaient donc des espoirs un peu déçus qui, fort heureusement, se concrétisent aujourd'hui. L'album possède son lot de compositions majestueuses, à commencer par Motions ou Phoenix Rise et sa mélodie entêtante. Les morceaux ont juste ce qu'il faut de guitare acoustique et de voix claire pour distiller un aspect folk dans un black metal résolument mélodique et atmosphérique. L'interlude Forest Crown est un très beau moment de calme entre les titres métalliques. Une certaine pureté émane des riffs principaux qui ne sombrent jamais dans l'overdose de guitare lead ou de claviers. Sun of the Sleepless n'a retenu que l'essence des choses et l'atmosphère qui se construit ici est une ode à la nature et à l'introspection. Si la magnificence d'une forêt peut venir à l'esprit de l'auditeur, il y a aussi ce soupçon d'angoisse que l'homme ressent dans un monde qui n'est pas le sien. La production n'a en effet rien d'aseptisé et les moments les plus raw mettent en valeur les mélodies envoûtantes qui surgissent ça et là.To the Elements est un très bel album qui puise une véritable force d'évocation dans sa musicalité.