Totentanz Black metal

21 février 2017

Ungfell - Tôtbringaere

cover

Genre : Epic black metal 
Pays : Suisse 
Année de sortie : 2017 
Extrait à écouter

Après la sortie d'une démo et d'un split, Tôtbringaere est le premier album d'Ungfell. Le groupe suisse fait fortement penser à Peste Noire, mais pour une fois, nous voici face à un groupe qui ne s'inspire pas de son côté gros beauf. Non, Ungfell s'inspire de la musique, celle que l'on pouvait entendre sur La sanie des siècles. Tôtbringaere nous délivre de belles mélodies, épiques et terriblement accrocheuses, qui rappelleront également Sühnopfer sur Nos sombres chapelles. La voix éraillée et la production plutôt raw apportent une certaine violence et une noirceur qui correspondent bien à la thématique de la Walpurgis. Des morceaux acoustiques viennent parachever la plongée dans cet univers médiéval et morbide. Tôtbringaere est un très bon album, certes peu original, mais les compositions ont un fort pouvoir évocateur. Cela compense à mon sens la présence envahissante de tout ce qui faisait l'essence de Peste Noire il y a dix ans. Et puis cette essence a disparu depuis belle lurette des morceaux de KPN alors... 

Posté par Neblig à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


09 janvier 2017

Bethlehem - Bethlehem

Bethlehem

Genre : Black metal 
Pays : Allemagne 
Année de sortie : 2016 
Extrait à écouter

Bethlehem est le huitième album du groupe allemand du même nom. Onielar, la chanteuse de Darkened Nocturn Slaughtercult, a rejoint la formation en 2016. Elle utilise une large palette d'effets vocaux et cela donne un aspect occulte tout autant que théâtral à certains titres comme Gängel Gängel Gang. Les riffs black metal, puissants et malsains, forment l'ossature des compositions.Cependant, bien d'autres éléments viennent s'y greffer, des passages plus doom aux soli. Certains moments sont très mélodiques, comme sur le morceau  Arg tot frohlockt kein Kind. Bethlehem s'aventure également sur des terres éloignées du metal, comme celles du rock gothique et de la darkwave sur Kein Mampf mit Kutzenzangen. Le groupe sait donc varier ses effets. Toutefois, malgré quelques parties très "accessibles", l'ambiance lugubre domine l'ensemble et instaure une certaine cohérence dans le défilé de ces dix morceaux. Bethlehem est un excellent album qui a le bon goût d'éviter les deux écueils qui le guettaient : le passéisme stérile et l'expérimentation trop poussée. 

Posté par Neblig à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 décembre 2016

Fyrnask - Fórn

Fyrnask-Forn

Genre : Atmospheric Black metal
Pays : Allemagne 
Année de sortie : 2016
Extrait à écouter

Fórn est le troisième album de Fyrnask. Le groupe allemand offre un déluge de riffs puissants et malsains sur des titres comme Draugr ou Blótan. L'ensemble me parait toutefois relever du black metal atmosphérique, car la musique sait aussi se faire planante et majestueuse. Il y a une vraie émotion derrière le mur des guitares saturées et l'efficacité de la production. Le chant clair est très charismatique, mais aussi déchirant, notamment sur Agnis Offer. Les passages ambiants sont sombres et mystiques à la fois, empreints de culture nordique. Havets Kjele est un morceau acoustique, magnifique de tristesse. Fórn nous plonge totalement dans son univers, car sa musique est profonde et viscérale. L'on pourrait qualifier son ambiance de ritualiste. Je dirais qu'elle est primaire dans le sens où elle semble toucher à l'essence des choses, comme le feraient des groupes de folk tels que Tenhi. Cet album est très riche et révèle ses multiples facettes au fil des écoutes. Il s'agit d'un véritable joyau.

Posté par Neblig à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 décembre 2016

Crimson Moon - Oneironaut

cover

Genre : Black metal
Pays : USA/ Allemagne 
Année de sortie : 2016
Extrait à écouter

Oneironaut est le troisième album de Crimson Moon. Ce projet solo a toujours chéri le black metal occulte et l'on peut dire que l'atmosphère développée ici rend justice au genre. Il y a bien sûr des riffs vénéneux, des dissonances et des guitares lourdes qui rappellent le death metal. Crimson moon maîtrise parfaitement la recette et se permet quelques ajouts. Le chant clair, notamment sur Gossamer of Arachne, est de toute beauté. Divers instruments traditionnels issus d'Europe et d'ailleurs donnent un véritable cachet à l'ensemble. Le dernier titre est une longue pièce de vingt minutes qui réussit à mettre en valeur chacun de ces éléments sans pour autant devenir incohérent. Les compositions foisonnent de mille richesses, Elles n'oublient cependant jamais d'être percutantes. Comme je l'ai dit plus haut, Oneironaut synthétise tout ce que le black metal occulte a pu offrir ces dernières années. Toutefois, l'album ne se contente pas d'aligner les poncifs. Crimson Moon parvient à créer une véritable alchimie et l'ambiance prend aux tripes. 

Posté par Neblig à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 novembre 2016

Ultha- Converging Sins

ULTHA_Converging_Sins_Cover_2000x2000-700x700

Genre : Black metal
Pays : Allemagne 
Année de sortie : 2016 
Extrait à écouter

Converging Sins est le second album d'Ultha. Pain Cleanses every Doubt, sorti en 2015, était une agréable surprise. Ces cinq nouveaux morceaux sont époustouflants. Ultha brouille les codes en mélangeant les genres. Des riffs épiques et majestueux, typiques du black metal atmosphérique, alternent avec des passages plus brutaux et malsains, puis la violence retombe et c'est l'accalmie avec une influence doom et des arpèges aux sonorités dérangeantes. La voix, tantôt caverneuse tantôt criarde, participe également aux variations d'ambiance. La seconde piste, Mirrors in a Black Room, met en avant un chant féminin, ni lyrique ni cristallin, qui fonctionne bien en duo avec les hurlements. L'originalité du morceau brise peut-être un peu l'homogénéité de l'album, mais il est de qualité. L'atmosphère est en tout cas oppressante, elle nous perd dans un dédale sombre et inquiétant. Converging Sins est un excellent album qui m'a subjuguée dès la première écoute. C'est assurément l'une des meilleures sorties de 2016. 

Posté par Neblig à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


09 novembre 2016

Imperium Dekadenz - Dis Manibvs

Imperium dekadenz

Genre : Atmospheric Black metal
Pays : Allemagne 
Année de sortie : 2016 
Extrait à écouter 

Dis Manibvs est le cinquième album d'Imperium Dekadenz. J'apprécie particulièrement le black metal atmosphérique allemand, pourtant je n'avais jamais réellement accroché à ce groupe... jusqu'à maintenant. Dis Manibvs n'a rien de révolutionnaire, mais il utilise les éléments propres au genre d'une manière très juste. Dès les premières notes, une atmosphère brumeuse se lève pour envelopper une heure de musique. Certaines mélodies, notamment sur le titre Still I Rise, me rappellent le désespoir que l'on pouvait trouver sur Melancholie² de Coldworld. Le chant clair sur Only Frangments of Light ou les chœurs sur Volcano sont également du plus bel effet. Imperium Dekadenz a choisi de miser sur des mélodies simples qui laissent toute la place à l'émotion, sans pour autant briser la dynamique de son black metal ni sombrer dans la mièvrerie. Dis Manibvs est un très bel album qui fait preuve de beaucoup de noblesse. Il se révèle entêtant au fil des écoutes. 

Posté par Neblig à 19:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 octobre 2016

Schattenvald - II

Schattenvald

Genre : Atmospheric Black metal 
Pays : Allemagne 
Année de sortie : 2007
Extrait à écouter 

Le second album de Schattenvald, II,  est sorti en 2007. Ce projet solo a le don de trouver des mélodies qui font mouche et qui restent en tête pour longtemps. Celles-ci représentent à mon sens le black metal atmosphérique dans ce qu'il a de plus noble. Certains passages dégagent une puissance plus brute, finalement assez typique des groupes old school. Le titre Hollënfarht en est l'exemple parfait. L'équilibre entre rage et contemplation est assurément l'une des forces du projet allemand. Celui-ci dissimule souvent au coeur de ses morceaux un passage de piano ou de clavier qui vient instaurer une atmosphère étrange et douce à la fois avant que les guitares ne repartent vers des horizons tortueux. C'est notamment le cas sur le titre d'ouverture Es wird regnen et cela sera encore plus flagrant sur le troisième album. Il y a vraiment une patte Schattenvald que l'on peut reconnaître tout au long de sa discographie. II fait partie des grands albums de black metal atmosphérique, car son sens inné de la mélodie, tout comme la production, se met au service d'une ambiance envoûtante. 

Posté par Neblig à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 octobre 2016

Flamen - Supremo Die

Flamen - Supremo Die

Genre : Epic Black metal
Pays : Italie 
Année de sortie : 2013 
Extrait à écouter

Supremo Die est le premier Ep de Flamen. L'introduction me rappelle vaguement l'ambient martial des groupes comme Triarii ou Arditi. Les deux titres principaux, Supremo Die et Rex Occultus, développent un black metal particulièrement épique où l'on pourrait déceler un hymne à la bravoure des guerriers. Toutefois, même si la musique est empreinte d'un sentiment de fierté et de majesté, elle est bien plus subtile qu'un chant belliqueux. Les riffs sont très mélodieux et les longues compositions propices aux variations et changements de rythme. Des claviers ou des breaks de guitare sèche se dégage une certaine mélancolie, voire nostalgie, et c'est finalement ce sentiment qui prend le dessus en seconde partie d'Ep. A mi-chemin entre le pagan et l'atmosphérique, le duo italien offre une musique riche, délicate par instants, tout en gardant des sonorités rugueuses qui rappellent les années 90. De plus, l'utilisation de l'italien est très intéressante, notamment dans les passages narrés, car cela immerge l'auditeur dans une sorte de fresque où la mythologie lui est contée. En bref, Supremo Die surprend par sa qualité, tant Flamen semble maîtriser son sujet. 

Posté par Neblig à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 octobre 2016

Locus Neminis - Weltenwanderung

Cover

Genre : Symphonic Black metal
Pays : Autriche
Année de sortie : 2012
Extrait à écouter 

Weltenwanderung est le premier album de Locus Neminis. Les autrichiens jouent ce que l'on peut qualifier de black metal atmosphérique voire symphonique. Pourtant, l'on est bien loin des productions les plus kitsch ou artificielles du genre.  L'ambiance est avant tout malsaine, aussi sulfureuse que pourrait l'être celle que développent les groupes les plus raw. Les notes de piano et les nappes de clavier sont lugubres et les riffs de guitare, comme les quelques soli, sont vénéneux. Il y a également dans l'atmosphere quelque chose de plus cosmique, dans la veine de Darkspace, car le groupe s'aventure parfois sur les terres de l'ambient. La musique de Locus Neminis est donc très riche, sans que le propos n'en devienne pompeux. L'ensemble est cohérent et brille encore une fois par son ambiance obscure et envoûtante à la fois. Weltenwanderung est un excellent album. Je l'ai découvert bien après sa sortie et, à mes yeux, ce genre de surprises fait tout l'intérêt d'un style comme le black metal. 

Posté par Neblig à 19:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 septembre 2016

Nefarious - Diabolorum

Nefarious diabolorum

Genre : Atmospheric Black metal
Pays : Hongrie
Année de sortie : 2004
Extrait à écouter

Diabolorum est le premier Ep de Nefarious. Ce projet solo développe une musique dominée par les claviers. Tandis que les guitares et la batterie forment un bourdonnement d'arrière-plan, ceux-ci investissent le devant de la scène de leurs nappes brumeuses. Le black metal de Nefarious n'a pourtant rien d'onirique ou d'apaisant. L'atmosphère est au contraire oppressante et presque horrifique. Je connais peu de groupes qui jouent dans ce registre. Il y a bien les norvégiens de Tartaros avec leur Ep The Grand Psychotic Castle qui semble évoquer les angoisses liées au surnaturel. L'ensemble me paraît toutefois plus étrange que sombre. Nefarious va plus loin dans les méandres de notre imagination et nous transporte au coeur de la nuit et des peurs ancestrales qu'elle suscite. Les deux titres, Over all the Shame et Diabolorum, sont assez similaires et forment un bloc de treize minutes. Diabolorum est donc un voyage extrêmement court, mais terriblement prenant. Son travail sur les ambiances est en tout point remarquable. 

Posté par Neblig à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,