Totentanz Black metal

18 septembre 2016

Nefarious - Diabolorum

Nefarious diabolorum

Genre : Atmospheric Black metal
Pays : Hongrie
Année de sortie : 2004
Extrait à écouter

Diabolorum est le premier Ep de Nefarious. Ce projet solo développe une musique dominée par les claviers. Tandis que les guitares et la batterie forment un bourdonnement d'arrière-plan, ceux-ci investissent le devant de la scène de leurs nappes brumeuses. Le black metal de Nefarious n'a pourtant rien d'onirique ou d'apaisant. L'atmosphère est au contraire oppressante et presque horrifique. Je connais peu de groupes qui jouent dans ce registre. Il y a bien les norvégiens de Tartaros avec leur Ep The Grand Psychotic Castle qui semble évoquer les angoisses liées au surnaturel. L'ensemble me paraît toutefois plus étrange que sombre. Nefarious va plus loin dans les méandres de notre imagination et nous transporte au coeur de la nuit et des peurs ancestrales qu'elle suscite. Les deux titres, Over all the Shame et Diabolorum, sont assez similaires et forment un bloc de treize minutes. Diabolorum est donc un voyage extrêmement court, mais terriblement prenant. Son travail sur les ambiances est en tout point remarquable. 

Posté par Nebelig à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


18 août 2016

Amestigon - Thier

Amestigon-Thier-01

 

Genre : Black metal 
Pays : Autriche 
Année de sortie : 2015 
Extrait à écouter 

Thier est le second album d'Amestigon après Sun of all Suns. Il est difficile de ranger le groupe autrichien dans un sous genre particulier, car Thier possède une très forte personnalité. Cet album ne comporte que quatre morceaux pour quasiment une heure de musique. L'on pourrait dire qu'il y a quelque chose d'experimental dans cette structuration, mais je ne pense que cela représente réellement le black metal joué ici. La production est plutôt raw et met particulièrement en valeur la brutalité de la batterie. Cet aspect furieux contredit la limpidité des mélodies de guitare. Les riffs les plus planant sont en effet d'une grande noblesse. Les choeurs de 358 sont également de toute beauté et me font penser à Carmina Burana.  Les passages mid-tempo, quant à eux, sont peut-être un peu trop étirés, mais ils montrent tout de même une facette intéressante du groupe. L'ambiance qui se dégage de l'ensemble me parait mystique et mélancolique à la fois, sans qu'elle se laisse réellement saisir. Thier a en tout cas l'aura d'un grand album, car il est atypique, mais aussi très accrocheur. Amestigon est donc un groupe de premier plan et pas seulement l'obscur side project de musiciens plus connus pour leur présence dans les rangs d'Abigor ou Summoning. 

Posté par Nebelig à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 juillet 2016

Skognatt - Landscape of Ice

Skognatt

Genre : Atmospheric black metal
Pays : Allemagne 
Année de sortie : 2016
Extrait à écouter 

Landscape of Ice est le premier Ep de Skognatt. Le groupe allemand propose un black metal atmosphérique particulièrement prenant. Le point fort de ces compositions est à l'évidence l'atmosphère qui se tisse et enveloppe l'auditeur de brume. Winter Nights et Landscape of Ice privilégient le mid-tempo où les mélodies de clavier tiennent une place prépondérante. Les structures n'ont cependant rien d'ennuyeux et les sonorités limpides de la guitare sèche ou lead s'invitent dans chacun des titres. L'ambiance est à l'image de l'hiver, elle oscille constamment entre promenade contemplative et cheminement angoissant. En seulement deux titres et une dizaine de minutes, Skognatt parvient à faire voyager l'âme. Landscape of Ice est selon moi un Ep magistral qui se hisse sans mal aux côtés des meilleures formations du genre, comme Coldworld ou Paysage d'hiver. 

Posté par Nebelig à 21:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 juillet 2016

Necromantic Worship - The Calling

Necromantic worship

Genre : Black metal
Pays : Pays-Bas 
Année de sortie : 2016
Extrait à écouter 

 The Calling est la seconde démo de Necromantic Worship. Le groupe néerlandais offre un black metal tout ce qu'il y a de plus old school. Les riffs, menés par la basse, sont lourds et primaires. A cette base des plus efficaces, se greffent quelques soli qui enrichissent les compositions et évitent la monotonie. Les claviers ont aussi une grande importance car ils viennent appuyer l'ambiance rituelle, de même que la voix narrée. Necromantic Worship donne vraiment l'impression d'invoquer les dieux d'un culte oublié. La chose est peut-être à la mode en ce moment, mais les néerlandais ont tissé une atmosphère d'une rare intensité. Faceless Gods est une reprise de Necromantia et le choix parait évident tant Necromantic Worship se situe dans la lignée de ce que pouvait proposer la formation grecque à ses débuts. Reprenant un raw black metal au charme archaïque, le groupe a tout de même su ajouter un feeling personnel. The Calling est donc une excellente démo qui devrait ravir les plus nostalgiques d'entre vous. 

Posté par Nebelig à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 juin 2016

Aquilus - Griseus

Aquilus

Genre : Atmospheric Black metal
Pays : Australie
Année de sortie : 2011
Extrait à écouter

Griseus est le premier album d'Aquilus, un projet solo australien. Celui-ci fait du black metal atmosphérique, pourrait-on dire, car ces morceaux en ont les caractéristiques essentielles : de longs titres qui privilégient les mélodies planantes et les atmosphères brumeuses. Mais cela reviendrait à dire, par exemple, que le Blackwater Park d'Opeth n'est que du death. Ce serait oublier la musicalité de l'ensemble, qui est d'ailleurs assez impressionnante lorsque l'on sait que c'est le travail d'un seul homme. Griseus est un long périple qui prend les atours d'une symphonie. Quelques riffs impétueux se détachent de l'onirisme un instant et se font menaçant puis c'est le retour de la contemplation avec les plages de guitare acoustique et de piano. L'album doit se comprendre comme un tout, homogène et pourtant instable, qui nous entraîne dans ses méandres et ses soubresauts. Entre émotions à fleur de peau et moments épiques, Griseus délivre des compositions intenses où la musicalité est au service d'une sensibilité exacerbée. L'on pense parfois à la musique classique ou bien les bandes sons de films épiques par l'aspect grandiloquent de certains passages. Pourtant l'aspect tortueux du metal extrême est toujours tapi dans l'ombre. Griseus est une oeuvre monumentale et offre sa richesse sur près d'une heure vingt. Pour peu que l'on ne soit pas allergique à la variété stylistique et réceptif à cette construction tout en digressions et ruptures, Griseus est un voyage qu'il faut absolument entreprendre. 

Posté par Nebelig à 18:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


10 juin 2016

Mosaic - Old Man's Wyntar

mosaic cover

Genre : Atmospheric Black metal
Pays : Allemagne 
Année de sortie : 2014
Extrait à écouter

Old Man's Wyntar est le premier Ep de Mosaic, le projet solo d'un ex-membre d'Alchemyst. Il fait suite à deux splits. La voix fantomatique, les bourrasques de vent, plantent d'emblée le décor pour nous entraîner dans la froidure de l'hiver. Les titres les plus épiques sont Onset of Wyntar et White Gloom. ils contiennent d'excellent riffs de black metal atmosphérique. La production est un peu faible, mais retranscrit bien l'aspect brumeux de la morte saison. Si certains passages ont l'energie d'une cavalcade et la tension d'un cheminement angoissant, c'est bien l'aspect contemplatif qui prédomine ici. Il y a quelque chose de primordial dans cette musique, elle touche à l'essence des choses et la frontière entre morceaux metal et interludes acoustiques se dilue pour offrir une atmosphère saisissante. Une forte mélancolie transpire de chaque note et accompagne le portrait de l'hiver. Par ailleurs, la langue allemande retranscrit à merveille la poésie de l'évocation. Old man's Wyntar a été pour moi un coup de coeur immédiat et reste aujourd'hui l'un des CDs qui me touchent le plus.

Posté par Nebelig à 17:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 avril 2016

Mzoraxc - Nordland

Mzoraxc

Genre : Melodic Black metal
Pays : Danemark 
Année de sortie : 2007
Extrait à écouter

Nordland est le premier et unique album de Mzoraxc. Le projet danois nous livre un black metal atmosphérique et mélodique teinté de folk qui nous replonge directement dans les années 90. Les premiers albums de Satyricon, Gehenna ou Ancient ne sont vraiment pas loin. Les riffs aux sonorités âpres qui rappellent Svartalvheim se mêlent à des claviers majestueux et font parfois un détour du côté du viking black metal. Mais là où certains groupes se contentent de copier une recette, Mzoraxc a vraiment saisi l'essence du genre. Les compositions sont très inspirées et font preuve d'une belle musicalité. La recherche dans les mélodies estompe l'étiquette de "suiveur". De même, l'atmosphère est envoûtante. Elle est clairement épique mais aussi par instants brumeuse et terriblement mélancolique. Les émotions sont ici palpables. Nordland est donc un excellent album qui ravive ma nostalgie pour le black metal norvégien. A noter que le projet se poursuit désormais sous le nom de Fjorsvatnir. 

Posté par Nebelig à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 mars 2016

Borgne - Royaume des ombres

Borgne-Royaume-des-Ombres

Genre : Ambient Black metal
Pays : Suisse
Année de sortie : 2012
Extrait à écouter 

Royaume des ombres est le cinquième album de Borgne. Le projet suisse officie toujours dans son style de prédilection : le black metal ambient. Les mots "sombre" et "malsain" sont galvaudés tant ils sont utilisés pour décrire le black metal. Royaume des ombres leur redonne un sens en développant une atmosphère des plus brumeuses. Chaque riff, chaque nappe de claviers, suinte de désespoir et de noirceur, laissant entrevoir un monde menaçant. Les compositions sont intelligemment construites autour de mélodies particulièrement prenantes. Ainsi l'atmosphère est constamment nourrie et reste étouffante une heure durant. Je n'ai que peu décrit la musique dans son aspect technique parce que l'ambiance m'a saisie à la gorge et les albums qui sont capables de réaliser cela sont rares. Tous les instruments, même l'abominable boîte à rythme, s'allient pour converger vers un seul but : évoquer le royaume des ombres. L'album est un voyage qui doit s'entreprendre dans sa totalité, je citerai tout de même le titre Suffer as I Paid my Grave car les choeurs y sont sublimes. Borgne a donc acouché d'une oeuvre saisissante. 

Posté par Nebelig à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 mars 2016

Daemonheim - Tidian

Daemonheim Tidian

Genre : Atmospheric Black metal
Pays : Allemagne 
Année de sortie : 2014 
Extrait à écouter

Tidian est le troisième album de Daemonheim. Le groupe allemand offre des compositions très riches et variées. L'ossature de l'album est constituée d'un black metal atmosphérique dont les mélodies sont chargées de mélancolie. Les passages plus typés death sont également nombreux, comme sur le titre LindwurmjagdHarzblut est un morceau acoustique agrémenté de vocaux hurlés tandis que Tidian, très mélodique, se laisse aller à un final electro. On pourrait penser en lisant ces lignes que Daemonheim pratique une sorte de metal progressif. Si l'on fait abstraction de la boîte à rythme, l'ensemble est toutefois loin d'être moderne et me fait surtout penser au black metal des années 90. L'ambiance est en effet très cohérente et rend parfaitement la thématique axée sur la nature et les légendes locales. La musicalité et la fusion des genres sont ici au service de l'atmosphère et des émotions véhiculées.Tidian est donc un très bel album. Daemonheim possède une forte personnalité et sa musique fait indéniablement voyager l'âme. 

Posté par Nebelig à 16:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 février 2016

Kjeld - Skym

Kjeld Skym

Genre : Black metal
Pays : Pays-Bas 
Année de sortie : 2015
Extrait à écouter

Skym est le premier album de Kjeld, il fait suite à l'Ep De Tiid hâldt gjin Skoft sorti en 2010. Il serait bien difficile de ranger la musique des néerlandais dans une case tant ils parviennent à synthétiser les influences pour offrir quelque chose de profondément personnel. Il y a tout d'abord cette batterie dévastatrice et ce rythme effréné, cette violence qui déferle et donne l'impression d'une fulgurance spontanée. Kjeld est peut-être un peu raw. Et puis non, pas seulement, les écoutes s'enchaînent et l'idée que l'album a été travaillé dans ses moindres fibres s'impose. Un florilège de détails ont été parsemé dans ce dédale de haine et de furie. Ces quelques touches atmosphériques permettent de respirer un peu, mais surtout tissent leur toile pour produire une ambiance insidieuse et malsaine. Et puis, il y a ces passage un peu groovy, comme sur le titre Stoarm dont les cris me font penser à Kampfar. Il y a beaucoup de très bonnes mélodies dans cet album et je préfère ne pas mettre en avant un morceau au détriment d'un autre. Il faut prendre le temps d'apprivoiser ces cinquante-huit minutes et de se laisser emporter. Que dire d'autre ? Du grand art. 

Posté par Nebelig à 13:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,