Totentanz Black metal

20 juillet 2017

Sun of the Sleepless - To the Elements

Sun of the Sleepless

Genre : Atmospheric Black metal 
Pays : Allemagne 
Année de sortie : 2017 
Extrait à écouter

To the Elements est le premier album de Sun of the Sleepless. Markus Stock n'avait pas donné de nouvelles de son projet black metal depuis plus de dix ans et l'annonce de la sortie d'un véritable album en a ravi plus d'un. Je fais partie de ceux qui attendaient avec impatience d'écouter To the Elements. Si Empyrium et The Vision Bleak ont développé un univers musical d'une grande qualité, il me semblait que le musicien avait en lui de quoi décliner cette atmosphère, disons romantique, dans des compositions typiquement black metal. Les eps de Sun of the Sleepless étaient donc des espoirs un peu déçus qui, fort heureusement, se concrétisent aujourd'hui. L'album possède son lot de compositions majestueuses, à commencer par Motions ou Phoenix Rise et sa mélodie entêtante. Les morceaux ont juste ce qu'il faut de guitare acoustique et de voix claire pour distiller un aspect folk dans un black metal résolument mélodique et atmosphérique. L'interlude Forest Crown est un très beau moment de calme entre les titres métalliques. Une certaine pureté émane des riffs principaux qui ne sombrent jamais dans l'overdose de guitare lead ou de claviers. Sun of the Sleepless n'a retenu que l'essence des choses et l'atmosphère qui se construit ici est une ode à la nature et à l'introspection. Si la magnificence d'une forêt peut venir à l'esprit de l'auditeur, il y a aussi ce soupçon d'angoisse que l'homme ressent dans un monde qui n'est pas le sien. La production n'a en effet rien d'aseptisé et les moments les plus raw mettent en valeur les mélodies envoûtantes qui surgissent ça et là.To the Elements est un très bel album qui puise une véritable force d'évocation dans sa musicalité. 


30 mai 2017

Hinsidig - I en Tidløs Høst

Hinsidig

Genre : Atmospheric Black metal 
Pays : Norvège/ Allemagne
Année de sortie : 2010
Extrait à écouter 

I en Tidløs Høst est le premier album d'Hinsidig. Le groupe nous transporte dans les années 90, au coeur de la scène norvégienne. Ces compositions font fortement penser aux premiers albums de Gehenna ou de Dimmu Borgir. Hinsidig nous présente même une reprise, somme toute assez dispensable, de Broderskapets Ring qui apparaissait sur Stormblast. Il serait toutefois injuste de cantonner le groupe au vulgaire rôle de copieur. Hinsidig réussit à créer une atmosphère envoûtante, et c'est surtout cela que les musiciens ont saisi : une ambiance, une émotion que le black metal atmosphérique savait distiller à cette époque. Ce ne sont assurèment pas les riffs les plus violents qui vont trouver leur place ici. I en Tidløs Høst se concentre sur la mélancolie et opte souvent pour le mid-tempo. Les compositions ne s'installent pourtant pas dans une monotonie cotonneuse, car elles ont su capter la dualité de la tristesse. Les morceaux ont quelque chose d'onirique et d'apaisant, tout en laissant planer dans leur ombre quelque chose d'inquiétant qui serre le coeur. Il me faut également signaler l'apparition de temps à autre d'un chant clair de toute beauté. I en Tidløs Høst est un très bel album, son atmosphère envoûtante vous plongera dans la nostalgie. 

Posté par Neblig à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 avril 2017

Cold Fell - Irwell

Cold-Fell-Irwell

Genre : Black metal 
Pays : Royaume-Uni 
Année de sortie : 2017
Extrait à écouter

Irwell est le premier album de Cold Fell. Le groupe anglais n'est ni tout à fait old school ni franchement moderne. De l'influence norvégienne aux dissonances plus typiques des groupes orthodoxes, il pioche dans ce que le black metal peut avoir de plus frontal pour construire des morceaux agressifs et sombres. Les riffs sont en effet emplis d'une haine et d'une énergie communicatives, notamment sur Skull Crushed Against Salford Cobblestones ou Bone Church. Si la production est plutôt claire, Irwell lorgne tout de même du côté du raw black metal et de sa brutalité. Le résultat est assez convaincant d'autant que quelques nuances apparaissent ça et là. Le groupe propose plusieurs moments plus doom et portés sur une ambiance lugubre. Le dernier morceau, Dream of Seppuku, est à ce titre très réussi grâce à ses notes de piano sinistres et entêtantes. Irwell est donc un album honnête qui, s'il n'a rien de révolutionnaire, montre tout de même de belles qualités. 

Posté par Neblig à 09:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 avril 2017

Scuorn - Parthenope

scuorn

Genre : Symphonic Black metal 
Pays : Italie 
Année de sortie : 2017
Extrait à écouter

Parthenope est le premier album de Scuorn. Si le groupe joue sans aucun doute dans la cour du black metal symphonique, le mot épique est peut-être ce qui qualifie le mieux ces compositions. La puissance et la dynamique de l'ensemble sont dévastatrices sans plonger dans une démonstration de force, kitsch et sans âme. Les sublimes orchestrations et choeurs ne sont pas là pour masquer une faiblesse de fond, car les riffs présentés sont d'une grande qualité. Il y a chez Scuorn la grandiloquence de groupes comme Septic Flesh, mais je retrouve surtout la noblesse et l'influence baroque que l'on pouvait entendre chez Obtained Enslavement. Toutefois, si Parthenope renoue avec le black metal symphonique des années 90, le groupe italien propose un univers très personnel. Le chant en dialecte napolitain ainsi que l'utilisation d'instruments plus folk, comme la mandoline, sont à noter. Ces éléments participent à l'élaboration d'un concept album autour des légendes de la ville de Naples. Parthenope impressionne par sa maîtrise technique, son bon goût et sa forte personnalité. Assurément un grand album. 

Posté par Neblig à 10:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 avril 2017

Bergrizen - Scherbengericht

Bergrizen

Genre : Atmospheric Black metal
Pays : Ukraine 
Année de sortie : 2014 
Extrait à écouter

Scherbengericht est le quatrième album de Bergrizen. Ce projet solo offre un black metal atmosphérique à la limite du dépressif. Les compositions transpirent la mélancolie et les émotions qu'elles transmettent sont assurément le point fort de l'album. Le musicien a choisi ses mélodies avec minutie pour ne retenir que les plus poignantes, celles qui donnent le frisson. Certains passages, notamment sur The Blight, me rappellent les grandes heures de Coldworld, c'est dire la qualité du travail qu'a accompli Bergrizen. De plus, la tristesse imprègne les morceaux sans les rendre mièvres ou monotones. Il y a une certaine dynamique dans le choix des structures et la production plutôt raw met finalement bien en valeur les mélodies en y adjoignant juste ce qu'il faut de puissance et de noirceur. Scherbengericht est un excellent album. Sincère dans l'ambiance brumeuse et nostalgique qu'il construit, Bergrizen offre un black metal atmosphérique de facture certes classique, mais surtout d'une intensité peu commune. 

Posté par Neblig à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


08 mars 2017

Adaestuo - Tacent Semitae

adaestuo-tacentsemitae170

Genre : Black metal
Pays : International 
Année de sortie : 2016 
Extrait à écouter 

Tacent Semitae est le premier Ep d'Adaestuo. Le groupe nous invite dans un univers tortueux où le black metal est sombre et dissonant. Les vocaux hurlés se mêlent à un chant clair féminin qui ressemble aux invocations d'une prêtresse. Il y a quelque chose de ritualiste dans ces compositions qui lorgnent vers la musique gothique et l'ambiance à la fois horrifique et théâtrale qu'elle peut revêtir. Sur quatre titres, deux proposent de l'ambient. Le premier est plutôt bruitiste et un peu trop minimaliste à mon goût. Le second est dans la veine d'Aghast et de ses voix de fantômes. Tacent Semitae n'hésite donc pas à s'aventurer dans plusieurs genres, mais l'ensemble est homogène. L'ambiance est en effet sans concession  : étouffante et poisseuse autant qu'elle est envoûtante. Adaestuo est incontestablement un projet à suivre. Tacent Semitae allie l'efficacité du black metal le plus noir à une ambiance vénéneuse plus singulière, incontestablement portée par les vocaux habités de la chanteuse. 

Posté par Neblig à 16:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 février 2017

Ungfell - Tôtbringaere

cover

Genre : Epic black metal 
Pays : Suisse 
Année de sortie : 2017 
Extrait à écouter

Après la sortie d'une démo et d'un split, Tôtbringaere est le premier album d'Ungfell. Le groupe suisse fait fortement penser à Peste Noire, mais pour une fois, nous voici face à un groupe qui ne s'inspire pas de son côté gros beauf. Non, Ungfell s'inspire de la musique, celle que l'on pouvait entendre sur La sanie des siècles. Tôtbringaere nous délivre de belles mélodies, épiques et terriblement accrocheuses, qui rappelleront également Sühnopfer sur Nos sombres chapelles. La voix éraillée et la production plutôt raw apportent une certaine violence et une noirceur qui correspondent bien à la thématique de la Walpurgis. Des morceaux acoustiques viennent parachever la plongée dans cet univers médiéval et morbide. Tôtbringaere est un très bon album, certes peu original, mais les compositions ont un fort pouvoir évocateur. Cela compense à mon sens la présence envahissante de tout ce qui faisait l'essence de Peste Noire il y a dix ans. Et puis cette essence a disparu depuis belle lurette des morceaux de KPN alors... 

Posté par Neblig à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 janvier 2017

Bethlehem - Bethlehem

Bethlehem

Genre : Black metal 
Pays : Allemagne 
Année de sortie : 2016 
Extrait à écouter

Bethlehem est le huitième album du groupe allemand du même nom. Onielar, la chanteuse de Darkened Nocturn Slaughtercult, a rejoint la formation en 2016. Elle utilise une large palette d'effets vocaux et cela donne un aspect occulte tout autant que théâtral à certains titres comme Gängel Gängel Gang. Les riffs black metal, puissants et malsains, forment l'ossature des compositions.Cependant, bien d'autres éléments viennent s'y greffer, des passages plus doom aux soli. Certains moments sont très mélodiques, comme sur le morceau  Arg tot frohlockt kein Kind. Bethlehem s'aventure également sur des terres éloignées du metal, comme celles du rock gothique et de la darkwave sur Kein Mampf mit Kutzenzangen. Le groupe sait donc varier ses effets. Toutefois, malgré quelques parties très "accessibles", l'ambiance lugubre domine l'ensemble et instaure une certaine cohérence dans le défilé de ces dix morceaux. Bethlehem est un excellent album qui a le bon goût d'éviter les deux écueils qui le guettaient : le passéisme stérile et l'expérimentation trop poussée. 

Posté par Neblig à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 décembre 2016

Fyrnask - Fórn

Fyrnask-Forn

Genre : Atmospheric Black metal
Pays : Allemagne 
Année de sortie : 2016
Extrait à écouter

Fórn est le troisième album de Fyrnask. Le groupe allemand offre un déluge de riffs puissants et malsains sur des titres comme Draugr ou Blótan. L'ensemble me parait toutefois relever du black metal atmosphérique, car la musique sait aussi se faire planante et majestueuse. Il y a une vraie émotion derrière le mur des guitares saturées et l'efficacité de la production. Le chant clair est très charismatique, mais aussi déchirant, notamment sur Agnis Offer. Les passages ambiants sont sombres et mystiques à la fois, empreints de culture nordique. Havets Kjele est un morceau acoustique, magnifique de tristesse. Fórn nous plonge totalement dans son univers, car sa musique est profonde et viscérale. L'on pourrait qualifier son ambiance de ritualiste. Je dirais qu'elle est primaire dans le sens où elle semble toucher à l'essence des choses, comme le feraient des groupes de folk tels que Tenhi. Cet album est très riche et révèle ses multiples facettes au fil des écoutes. Il s'agit d'un véritable joyau.

Posté par Neblig à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 décembre 2016

Crimson Moon - Oneironaut

cover

Genre : Black metal
Pays : USA/ Allemagne 
Année de sortie : 2016
Extrait à écouter

Oneironaut est le troisième album de Crimson Moon. Ce projet solo a toujours chéri le black metal occulte et l'on peut dire que l'atmosphère développée ici rend justice au genre. Il y a bien sûr des riffs vénéneux, des dissonances et des guitares lourdes qui rappellent le death metal. Crimson moon maîtrise parfaitement la recette et se permet quelques ajouts. Le chant clair, notamment sur Gossamer of Arachne, est de toute beauté. Divers instruments traditionnels issus d'Europe et d'ailleurs donnent un véritable cachet à l'ensemble. Le dernier titre est une longue pièce de vingt minutes qui réussit à mettre en valeur chacun de ces éléments sans pour autant devenir incohérent. Les compositions foisonnent de mille richesses, Elles n'oublient cependant jamais d'être percutantes. Comme je l'ai dit plus haut, Oneironaut synthétise tout ce que le black metal occulte a pu offrir ces dernières années. Toutefois, l'album ne se contente pas d'aligner les poncifs. Crimson Moon parvient à créer une véritable alchimie et l'ambiance prend aux tripes. 

Posté par Neblig à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,